Can Tho au Sud Vietnam: le cœur du Delta du Mékong

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Sommaire

Nous arrivons en fin de journée à Can Tho, à trois heures de route d’Ho-Chi-Minh-Ville. Le flot des deux roues, les bruits, les habitations hautes et étroites, les commerces qui se succèdent sous nos yeux: nous voici dans la ville la plus importante du Delta du Mékong et la 5ème du Vietnam en nombre d’habitants.

Can Tho, porte d’entrée du delta

La ville reçoit habituellement tous les visiteurs qui souhaitent découvrir la région fertile du Delta du Mékong. C’est un point de départ idéal! En effet, à partir de ce point de chute, vous êtes à proximité des sites touristiques tels que My Tho, Cai Be ou encore Ben Tre…

Mais hormis la découverte des marchés flottants, les touristes s’attardent peu sur Can Tho elle-même.

Un café au marché flottant de Cai Rang
Un café au marché flottant de Cai Rang

Pourtant, nous vous conseillerons quelques points d’intérêt à Can Tho qui valent le détour si vous en avez la possibilité! Ce n’est jamais du temps perdu de s’immerger dans une ville, de prendre le temps d’y déambuler, de côtoyer les habitants. Il y a toujours des choses à découvrir, même sans enseigne lumineuse « site touristique, arrêtez-vous »!

Quand venir à Can Tho?

On se trouve dans une zone de climat tropical, avec deux saisons bien marquées.

Deux saisons distinctes

La saison sèche entre décembre et avril. C’est la plus favorable à la découverte du Delta du Mékong, il n’y a quasiment pas de précipitations.

La saison des pluies de mai à novembre. La région étant veinée par le fleuve et ses bras, lorsque la mousson est installée depuis un moment, les inondations sont normales et même espérées puisqu’elles amendent le sol.

Il faut vous imaginer que les pluies de toute une année tombent à ce moment-là. De fortes pluies, des pluies fines: on ne peut prévoir. Mais il pleut, c’est certain. Même si la température est de 30 degrés, le ressenti est parfois désagréable du fait de l’humidité. Si vous avez en tête un programme de visites, de croisière sur le fleuve, ou pire encore, de trek et rando: il y aura forcément des perturbations à cause des pluies: chemins trop boueux, routes inondées, tout est plus risqué. Il faut annuler, reporter, c’est plus compliqué!

Les températures sont plutôt constantes, pas de mauvaises surprises de ce côté-là! Il fait chaud! A Can Tho, avec des minimales à 25°C et des maximales à 35°C. Les ventilateurs et l’air conditionné sont appréciés!

Lever du soleil a Can Tho
Lever du soleil au marché Cai Rang

La mousson: quelles conséquences à Can tho?

Selon les critères du secteur du tourisme, il faut s’attendre à un climat défavorable/ très défavorable pendant la pleine période de mousson dans le delta. Au moment où j’écris cet article, mi-septembre, les journées sont marquées par un régime d’averses. Par exemple, il n’a pas plu la nuit dernière et il a fait 25°C environ. Hier, une première douche à 10h puis plus rien, on s’est dit qu’on allait pouvoir continuer à visiter Can Tho tranquillement…

Mais vers midi, pluie à nouveau, et les averses se sont enchainées jusqu’à 16 h30, la dernière chute étant la plus forte et la plus longue. 33 degrés. Encore quelques petites pluies jusqu’à 19h.

J’imagine que vous seriez déçu de venir au Vietnam et que la pluie tombe un peu trop fort et souvent. Néanmoins, hors des considérations touristiques, la période de la mousson crée une ambiance très particulière, la vie ne s’arrête pas pour autant dans cette région agricole du Vietnam. Bien au contraire, les habitants reçoivent les inondations comme une bénédiction: le limon enrichit les sols et les cultures, la promesse de belles récoltes à venir.

Contrairement au Nord, la région du Delta ne connaît ni typhons ni froid piquant de l’hiver.

Que voir et faire à Can Tho, des pagodes aux marchés.

Votre projet de voyage vous mène à Can Tho? Parfait! Voici quelques suggestions non exhaustives pour profiter de cette ville bâtie en bordure de rivière. Si ce n’est déjà fait, vous pourrez aussi lire l’un de nos articles, spécifiquement consacré au marché flottant de Cai Rang.

Visiter la jolie pagode khmère de Munirangsyaram

Dans le secteur, on observe un grand nombre d’édifices de culte bâtis dans le style khmer. Vous avez peut-être en tête les événements terribles incriminant les Khmers Rouges? Il faudrait remonter bien avant cela dans le temps pour comprendre l’influence architecturale et culturelle en général au Vietnam.

Pagode Munirangsyaram
La pagode Munirangsyaram

L’influence khmère au Vietnam

Actuellement, le mot Khmer est utilisé comme synonyme de Cambodgien. Il s’agit en fait du groupe ethnique largement dominant du Cambodge voisin.

Si l’on remonte dans le temps, l’empire khmer (nommé aussi royaume d’Angkor, oui, oui, les célèbres temples classés au Patrimoine mondial de l’Unesco!) s’étendait sur tout le Sud de la péninsule indochinoise. Si vous souhaitez quelques détails supplémentaires sur l’histoire fascinante de cet empire, voici un article de la revue L’Histoire qui en résume les faits importants et propose une carte de son expansion maximale.

La pagode Munirangsyaram: de l’or au bout des toits!

Facile de repérer une pagode, grâce aux pointes des édifices recouvertes d’or. Le soleil accentue encore leur brillance, on les repère de loin! Celle de Munirangsyaram est spectaculaire, très bien entretenue: un bel exemple de temple bouddhiste à visiter à Can Tho, dans le quartier de Tân An. Elle est aussi appelée « Munirensay ». Habituellement, un moine anglophone vous accueille et vous propose de vous accompagner pour découvrir les lieux.

Munirangsyaram: de l'or au bout des toits
La pagode Munirangsyaram: de l’or au bout des toits

Et sa voisine, la pagode Phat Hoc

Les temples ont une atmosphère unique. Il est rare d’y trouver beaucoup de monde, ce sont plutôt des oasis de silence dans le bruit de la ville. N’hésitez pas à entrer voir cette pagode Phat Hoc, très haute, impressionnante: vous y serez aussi bien accueilli. Vous pouvez accéder au dernier étage, il y souffle parfois une brise très agréable qui vous aidera à retrouver de l’énergie si la chaleur vous pèse. De là, vous jouirez d’une très belle vue sur la pagode Munirangsyaram et sur les toits de la ville.

munirangsyaram-Can-Tho
La pagode Munirangsyaram-Can-Tho

Découvrir la maison ancienne de Binh Thuy et son jardin.

Les fans du Vietnam ont souvent lu le roman Marguerite Duras, L’Amant. Dans son adaptation en film, une grande bâtisse coloniale de 1870 sert de décor. C’est la maison ancienne de Binh Thuy, vous pourrez la visiter lors de votre séjour à Can Tho.

Montez dans un taxi pour vous y rendre, la maison de Binh Thuy est à l’écart du centre ville dans le quartier du même nom à 8 km du cœur de Can Tho. Rue Buy Huu Nghia. Il reste bien peu de maisons de cette époque dans la région du Mékong, voilà pourquoi ce bien privé est inscrit comme site architectural d’importance nationale. Le mobilier et la décoration intérieure intègrent des antiquités remarquables. La visite est assez rapide si l’on vient seul: la grande pièce principale et le jardin avec orchidées et bonsaïs.

Maison ancienne de Binh Thuy
Maison ancienne de Binh Thuy

Pour découvrir ce site, il me semble important d’être accompagné d’un guide local francophone qui saura vous raconter l’histoire de la famille Duong et de la maison dans son contexte historique. L’architecture et le mobilier sont aussi remarquables et beaucoup de choses méritent d’être expliquées en détail. Sans quoi, vous pourriez ressortir déçus.

La Maison où s'est tournée le film l'Amant
La maison ancienne de Binh Thuy

Si vous souhaitez en savoir davantage sur la vie de Marguerite Duras au Vietnam, la ville de Sadec pourrait bien vous intéresser! Sa mère occupait un poste de directrice d’école à Sadec. Vous pourrez y visiter « la maison de l’amant », ou plus précisément la maison de Huynh Thuy Le, l’amant de Marguerite Duras! Cette maison figure aussi sur la liste des site architecturaux d’importance nationale.

Déambuler dans les marchés de Can Tho

Marche flottant de Cai Rang
L’entrée du marché Cai Rang

Les marchés flottants sont une curiosité de la zone du Mékong, mais n’oubliez pas les marchés terrestres qui ont tout autant d’intérêt. Si le commerce de gros se déroule au marché flottant de Cai Rang, c’est dans les marchés de Tan An et Cai Khe que l’on va retrouver les commerçants de détail.

Se promener dans les marchés terrestres fait partie des activités à faire à Can Tho. En effet, c’est une excellente opportunité de rencontrer les habitants, partager un bon repas vietnamien, découvrir de nombreuses curiosités locales.

Dans le district de Ninh Kieu, le marché de Tan An vous accueille sous une grande halle ouverte, avec beaucoup de produits très frais. Il se situe rue Hai Ba Trung, très animée! Les commerçants s’installent aussi dans la rue, parcourue de piétons et scooters chargés de marchandises, devant, derrière, empilées jusqu’à dépasser la tête du conducteur! On trouve là une grande variété de poissons, diverses sortes de viandes, des fruits et légumes: l’alimentaire domine à Tan An qui est le marché le plus important de Can Tho.

Quant au marché de Cai Khe, il est agréable de manger un morceau dans les petits stands de plein air. Les ingrédients sont sous vos yeux, c’est plein de belles couleurs, de parfums, difficile de résister! Personnellement, une barquette de bánh cuốn à emporter, miam! On peut se balader tout en mangeant! Mais il y a un large choix de petits plats pour tous les goûts, à petit prix, laissez-vous tenter! Bun chay (très bien pour les végétariens), bun rieu cua (vermicelles au crabe)…

Si vous appréciez tout ce qui est triperie, vous serez conquis par une soupe que les Vietnamiens adorent, le cháo lòng. Pour l’instant je dois dire qu’il attire assez peu mes voyageurs francophones, mais vous en verrez dans ce marché. C’est un bouillon hyper parfumé, des vermicelles et divers morceaux de choix du porc: tripes, langue, intestin, foie, cœur. Je vous avoue que j’ai mes petits restaus favoris pour le chao long, et je n’en mange que là!

Puis, après le petit déjeuner, dirigez-vous vers l’entrée principale du « chợ cái khế », il y a quelques stands de fruits avant d’entrer. Papayes, agrumes, fruits du dragon, longan, anones, durian: ça dépend de la saison!

Balade sur les quais de Can Tho

En fin de journée, vos pas vous mèneront peut-être jusqu’à un espace de balade aménagé sur les quais, au bord du fleuve. C’est toujours très agréable. Un charmant point de rendez-vous des habitants en soirée pour flâner, échanger, faire un peu de sport…Tout près de là, se trouve le marché nocturne et de quoi se restaurer. Du petit stand du vendeur de glaces jusqu’au café et au restaurant, tout est là pour que vous passiez une belle soirée!

Une imposante statue d’Ho-Chi-Minh vous saluera de toute sa hauteur et vous pourrez poursuivre votre promenade jusqu’au pont Tinh Yeu orné de lotus. Il s’illumine à la nuit tombée, créant une atmosphère assez féérique. Il se trouve juste au bout de la rue du parc Ninh Kieu. Cette promenade inspire les amoureux, au point que la ville envisage de répondre favorablement aux multiples demandes d’accrocher aux rambardes des cadenas d’amour! Il prendra peut-être la relève du Pont des Arts de Paris!

Le long du fleuve, des pêcheurs vous proposeront de faire un tour en barque dans les environs, mais c’est aussi l’occasion de rencontrer les habitants très chaleureux de la ville. Vous êtes ici tout près du centre ville de Can Tho qui se parcourt aisément à pied.

Les alentours de Can Tho

Si la durée de votre voyage vous le permet, voici quelques idées aux alentours de la ville de Can Tho:

Découvrir des techniques de cultures du Vietnam

Les vergers et exploitations se visitent, si vous êtes curieux de découvrir la façon dont on cultive les produits agricoles découverts au marché. Et pourquoi pas rendre visite à un pisciculteur? Toute la zone des arroyos et canaux se situe dans le Sud de la ville, on peut s’y rendre facilement en bateau.

De l’artisanat et des ateliers à visiter pour les curieux!

Le Vietnam est une destination de voyage qui laisse la part belle à l’artisanat. Les offres de visites sont intéressantes dans les alentours de la ville de Can Tho. Voici quelques pistes:

  • Atelier de confiserie
  • Atelier de fabrication de nouilles de riz et de feuilles de papier de riz entrant dans la confection des nems et rouleaux de printemps.
  • Un producteur de cacao biologique, miam!
  • Des fabricants de chapeaux coniques
  • Une fabrique de barques et canots
  • Une fabrique de nasses pour pêcher
  • Des fabricants de petits fours en argile
    Artisanat à Can Tho
    Artisanat à Can Tho

Le marché flottant de Phong Dien

L’environnement de ce marché est vraiment agréable! On est encore plus au Sud du Vietnam. Des pauses sont aménagées pour se dégourdir les jambes sur les berges pendant le trajet en bateau et découvrir encore plus du quotidien des habitants en bordure de rivière.

Il est tout à fait possible de s’y rendre par la route, depuis Can Tho également. Nous sommes dans une zone plus rurale que le marché flottant de Cai Rang, et la rivière est bordée d’une belle végétation.

Comme pour Cai Rang, venir très tôt est essentiel pour profiter vraiment de toute l’animation de ce marché flottant plus petit mais plus charmant: entre 5 et 7h, c’est l’idéal. Hé oui, on est très matinaux au Vietnam! Ceci dit, le marché reste ouvert jusque dans l’après-midi.

En ce qui concerne le retour, les bateliers vous proposeront de revenir en parcourant la zone des arroyos qui vous sépare de Can tho. Je vous le recommande vivement, c’est très agréable!

Le marché flottant de Long Xuyen

La ville n’étant pas touristique, si vous n’êtes pas guidés, peu d’agences de tourisme local sur place: il faudra vous adresser directement aux bateliers ou pêcheurs, au niveau du bac permettant de se rendre sur l’île du Tigre. Une de l’île en taxi-moto est tout à fait sympathique d’ailleurs!

Ile de Tigre
L’île de Tigres

Indiquez aux bateliers votre souhait d’aller au marché flottant de Long Xuyen. Il se trouve à 2km du centre ville. Très dynamique et pourtant charmant, c’est un site parfait pour prendre de belles photos, avec la lumière particulière dont on bénéficie entre 5h et 8h du matin. Et n’oubliez pas le petit-déjeuner avec des plats fraîchement préparés sur les barques, souvent à base de poisson et fruits de mer, mais aussi des banh chuoi (gâteau à la banane) ou banh bo, de petits gâteaux à la farine de riz, et le célèbre banh mi. Si vous êtes en manque de pain, c’est ce qu’il vous faut!

C’est l’un des marchés du Sud Vietnam que nos visiteurs préfèrent, avec celui de Cai Rang. Le marché flottant de Phong Dien séduit aussi beaucoup mais il est plus petit. Le fait de le coupler avec la traversée des petits canaux lui confère un bon score de popularité, le voyage est vraiment magnifique!

Où loger à Can Tho?

La ville étant située à seulement 3h de route d’Ho-Chi-Minh-Ville, elle est un point de chute habituel pour rayonner ensuite et découvrir le delta du Mékong.

Les possibilités d’hébergement sont multiples, de la maison d’hôtes à l’hôtel, nous trouverons aisément les caractéristiques qui vous conviennent. La zone du lac de Can Tho est très agréable, ainsi que celle de la promenade de Ninh Kieu, au bord de la rivière.

Nous pourrons vous proposer aussi de séjourner dans la campagne, dans la zone des arroyos, pour un séjour plus rustique mais au calme en maison d’hôtes. Hyper reposant!

En conclusion…

Après la lecture de notre article, si vous vous demandez encore que faire à Can Tho, si vous avez besoin de quelques informations complémentaires, nous nous tenons à votre disposition pour en parler et définir avec vous les modalités de votre voyage au Vietnam.

Les marchés flottants sont incontournables, sans oublier les marchés terrestres, la dégustation de produits agricoles et de spécialités. La campagne autour de Can Tho est très agréable à découvrir, à pied, à bicyclette aussi.

Les températures sont assez stables toute l’année, entre 25 et 33 degrés. Gardez en tête la question de la mousson pour définir le moment de votre séjour et prévoyez la lotion anti-moustique pour parcourir cette zone humide. Et comme toujours, couvre-chef et crème solaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp On discute ?