Le temple Cao Dai à Tay Ninh

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le temple de Cao Dai a été achevé en 1955 lorsque l’armée de Cao Dai a été formée suite à l’occupation japonaise de l’Indochine. Les caodaïstes croient que toutes les religions sont finalement les mêmes et cherchent à promouvoir la tolérance dans le monde entier. Le Seigneur Bouddha, Jésus-Christ, Mohammed et Confucius, ainsi que Jeanne d’Arc et Jules César sont tous honorés dans ce temple.

Il existe neuf hiérarchies de culte comprenant un pape, des cardinaux et un archevêque avec des festivals, des rituels et des prières pratiqués régulièrement. Le temple ressemble à une cathédrale chrétienne comportant des bas-côtés et un autel, ainsi qu’une longue nef centrale, tout est disposé comme dans une église chrétienne. Il y a même une haute coupole décorée de nuages et de saints. Le point focal principal est un œil divin symbolisant Dieu qui a les icônes Ying et Yang dans sa pupille. Des cérémonies ont lieu quotidiennement avec deux services accompagnés par des musiciens et une chorale chantant en anglais sur de la musique traditionnelle vietnamienne.

Temple Cao Dai a Tay Ninh

Historique

De nombreuses religions se fixent comme but, parmi d’autres, l’amélioration de l’être humain. C’est aussi l’objectif du caodaïsme, mais la pratique change suivant la culture et l’environnement. Le caodaïsme s’appuie principalement sur trois religions qui ont imprégné l’Asie orientale qui sont le confucianisme (comportement moral dans la vie en société), le taoïsme (recherche de la plénitude et de la sérénité par le détachement et par un certain comportement intérieur et extérieur) et le bouddhisme (qui donne une réponse à la question de l’existence et du devenir de l’homme).

Mais il s’inspire aussi fortement du christianisme : la statue de Jésus est d’ailleurs représentée dans le « Grand Temple » de Tây Ninh et la structure du clergé est calquée sur le modèle de l’Église catholique. Ce temple est soutenu par dix-huit piliers-dragons qui sont un chef-d’œuvre de l’architecture éclectique de la période coloniale. Le caodaïsme était assez populaire dans certaines[Lesquelles ?] troupes coloniales.

Le siège de cette religion s’est installé à Tây Ninh, puis la religion s’est scindée en plusieurs branches du fait de la volonté de la branche de Tây Ninh de s’impliquer dans la politique du pays (création d’une armée, d’un parti politique). Elle s’est rangée du côté du Sud-Viêtnam et des Américains pendant la guerre.

Les guides spirituels

Les trois saints de Caodaisme
Les trois saints du Caodaïsme

Le caodaïsme possède la notion de guide spirituel, dont il puise les figures dans toutes les cultures. Voisinent ainsi dans son panthéon Moïse, Jésus, Mahomet, William Shakespeare, Louis Pasteur, Sun Yat-sen et Lénine. Jeanne d’Arc est particulièrement vénérée pour avoir guidé la réception de la foi et promu l’égalité des sexes par l’intermédiaire de séances de spiritisme.

Victor Hugo est probablement le personnage européen qui tient le plus grand rôle dans le caodaïsme, qui en a tiré de nombreux enseignements ainsi que le texte de plusieurs prières importantes. Lui-même a pratiqué le spiritisme à Jersey de 1852 à 1855 et prédit qu’il deviendrait le prophète d’une nouvelle religion, faite selon Patrick Boivin d’un « christianisme élargi par la métempsycose », ce que Hoskins traduit en un courant religieux où fusionnaient les mysticismes européens et asiatiques.

Source:  Wikipédia

Points forts du temple Cao Dai

Drapeau du CaodaismeLes fidèles du temple Cao Dai luttent pour la paix dans le monde et l’harmonie, avec des croyances ancrées dans un certain nombre de religions du monde. Les adeptes doivent obéir aux cinq vertus du confucianisme – humanité, obligation, civilité, connaissance et fiabilité et croire aux principes bouddhistes de la renaissance et du karma. Regarder la prière des caodaïstes est l’un des moments forts de la visite du temple, vêtus de longues robes blanches, ou jaunes, bleues ou rouges pour les prêtres, tandis que les évêques ont brodé l’Œil Divin sur leurs coiffes.

Pendant le culte, les hommes sont assis à droite et les femmes à gauche avec tous les fidèles assis dans des rangées ordonnées. Le bâtiment est une combinaison de design néo-gothique, baroque et oriental et est très richement décoré, avec des piliers recouverts de dragon, des cobras à sept têtes et des plafonds de couleur bleu ciel.

>> A lire : la pagode de Giac Lam

Temple Cao Dai

Il est préférable de visiter le temple en réservant une visite guidée. Son emplacement ? A proximité de la frontière cambodgienne, à 100 km au nord-ouest de Ho Chi Minh-Ville, dans le village de Long Than près de Tay Nihn. Le culte a lieu toutes les six heures et commence à minuit. Les chants sont quotidiens à 06h00 et à 18h00.

Les visiteurs sont autorisés à regarder depuis les galeries et peuvent prendre des photos, les genoux doivent être couverts et les chaussures enlevées avant d’entrer. Le silence est demandé lorsqu’un service est en cours. Le temple Cao Dai est l’un des 1 000 temples Cao Dai situés au Vietnam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp On discute ?