La Citadelle de Hanoï, ça vaut le coup de la visiter?

Table de matières

Vous êtes peut-être en train de vous renseigner sur les possibilités de balade dans la capitale du Vietnam? Quel est notre avis sur la citadelle impériale de Hanoï? Elle ne manque pas d’atouts pour vous faire passer un moment passionnant entre ses murs comme dans les alentours. Vous avez certainement entendu dire que le cœur de Hanoi se trouve dans la vieille ville. A dire vrai, il bat depuis des siècles sous les briques de la Cité impériale de Thang Long.

Citadelle ou plutôt cité impériale?

D’ailleurs, est-ce qu’on parle de « cité impériale de Hanoï » ou de « citadelle de Hanoï« ?

Les experts de ce site historique ont tranché. Si l’on veut être précis, il s’agit de la citadelle impériale de Thang Long-Hanoï!

L’appellation du site a varié en fonction de la période historique, de sa fonction et de ses dirigeants. Mais il s’agit bien d’une citadelle, édifiée sur les fondations d’une ancienne place forte chinoise du 7ème siècle. En 1010, l’empereur Ly Thaï Tho décida de faire de la ville de Dai La le cœur géographique de son pouvoir. La citadelle devint alors la cité impériale de Thang Long, jusqu’au règne de la dynastie Nguyen au 19ème siècle. La Cour s’installera ensuite à Hué, au Centre du pays. Depuis lors, le site de Hanoï reprit le statut de « citadelle impériale ». La Cour y séjournait toujours lorsque ses membres étaient de passage dans le Nord.

top 10 sites a visiter a hanoi
La porte du Midi de la citadelle

 

Comment se rendre à la Cité impériale de Hanoï?

Le quartier de Ba Dinh et ses sites culturels et historiques

La cité impériale a été bâtie au 11ème siècle sur les fondations d’édifices datant du 7ème siècle. Pour la localiser, elle se trouve au Nord-Ouest du lac Hoan-Kiem. Suffisamment proche pour que vous puissiez vous y rendre à pied! 

Le district de Ba Dinh est un quartier de Hanoi qui porte les marques de son histoire! On l’appelle encore parfois “le quartier français”, vous comprendrez pourquoi en le parcourant. De belles villas, des ambassades et des monuments historiques.

Dans les parages, ce quartier historique héberge divers sites remarquables. Le temple de la Littérature, le musée des beaux-arts, le complexe Ho Chi Minh, la pagode au pilier unique, le temple de Quan Thanh, le Palais présidentiel. Mais aussi la place Ba Dinh où de nombreux rassemblements ont marqué des événements historiques, par exemple la lecture de la déclaration d’indépendance du Vietnam par Ho Chi Minh.

Itinéraire de la vieille ville à la citadelle de Hanoï

Si l’on prend comme repère le cœur de la ville ancienne de Hanoï, il vous suffit d’emprunter Hang Gai, la rue de la soie. Elle se prolonge par Hang Bong jusqu’à une grande intersection en étoile. C’est toujours tout droit!

En face, commence l’avenue Dien Bien Phu et le quartier français. La rue Hoang Dieu est à 10 minutes. Vous voyez, c’est simple! Une bonne demi-heure de marche, mais l’option taxi moto est parfaite. Sur le chemin, de nombreux commerces et de quoi se restaurer.

Qu’est-ce qu’on peut voir à la citadelle?

Les vestiges de l’ancienne cité impériale de Thang Long- Hanoï

Le pavillon d’accueil au 19 C rue Hoang Dieu.

Tout d’abord, on vous remettra un ticket pour la modique somme de 30 000 VND. Ils seront largement rentabilisés, croyez-moi!

Dans ce pavillon, vous avez accès au wifi gratuitement et une application vous fournira des explications. Le QR code se trouve sur la vitre de la caisse. Pas de wifi sur le reste du site mais les explications seront bien détaillées dans les espaces d’exposition. L’idéal étant d’être accompagné d’un guide francophone compétent pour saisir l’incroyable Histoire et les événements liés à la cité impériale de Hanoï.

 

La tour du drapeau, la très belle porte Sud Doan Mon et la porte Nord Bac Mon.

On aperçoit de loin une imposante tour de brique surmontée d’un mât et d’un drapeau. Plus de 40m de hauteur! La tour se trouve sur le site du Musée de l’Histoire militaire du Vietnam.

Quant à Doan Mon, il s’agit de la porte principale de la citadelle de Thang Long. Ce superbe monument à cinq portes datant du 16è siècle est une invitation à remonter le temps. En effet, les guerres et démolitions ont enterré tant de vestiges, et vous allez fouler un sol qui a connu de multiples péripéties au cours de l’Histoire. Montez jusqu’à la terrasse, à cet endroit se trouve un pavillon. Il s’agit d’une reconstruction datant de 1999. Vous pourrez découvrir l’ancien sur cette photo ancienne de la porte. Montez! De là-haut, vous jouirez d’une très belle vue sur l’esplanade et sur les bâtiments de la citadelle.

Pourtant, malgré les importantes dégradations du site au cours du 19ème siècle, les constructions restantes ont été bien conservées depuis lors. De fait, des fouilles archéologiques sont menées depuis 2002 et ont mis à jour des aménagements et constructions qui se prolongent largement au-delà des limites du site où vous vous trouvez. Plus de 18 hectares à l’époque, jusqu’au fleuve, incluant donc la vieille ville.

La cour cérémonielle Dan Tri, l’escalier et les fondations du palais de Kinh Thien

De l’autre côté de la porte, on découvre que le pavillon de l’entrée a une forme de U.  la cour Dan Tri, lieu d’importance puisque s’y déroulaient certaines festivités, des parades militaires et cérémonies.

top 10 sites a visiter a hanoi
Palais de Kinh Thien dans l’ancienne citadelle de Thang Long

En revanche, le palais Kinh Thien de la dynastie Lê a disparu. Lorsque Hué est devenue la nouvelle capitale, ce palais a pris le statut d’un simple lieu de villégiature pour accueillir le roi et la reine lors de leurs séjours dans le Nord. Il se dégrada du fait de sa structure en bois. En 1815, il est remplacé par le palais Phan Vong. Puis en 1831, le roi Thieu Tri le baptise « Long Thien ». Définitivement démoli par les Français en 1886, il n’en reste aujourd’hui que les fondations ainsi que le bel escalier de pierre bleue sculptée datant de 1467. 

Cependant, les fouilles archéologiques se poursuivent! Vous pourrez suivre les dernières nouvelles et les trouvailles sur le site Internet de la citadelle.

Le palais Hau Lau

Réservé aux femmes lors de la présence de la Cour des rois Nguyen à la citadelle de Hanoï, ce « pavillon de la princesse » a été construit en 1805, puis restauré et remanié par les Français. Pour vous y rendre, passez devant les bâtiments jaunes hébergeant les expositions, puis traversez la porte qui vous sépare du terrain voisin. Vous l’apercevrez alors. C’est le deuxième bâtiment qui servit à la villégiature de la cour des Nguyen.

 

Les constructions plus récentes

Il s’agit essentiellement du bâtiment colonial qui abrita le quartier-général de l’artillerie française, ainsi que du bâtiment D67 (datant de 1967, donc). Ce dernier présente la particularité d’avoir un sous-sol aménagé en bunker! En effet, l’édifice avait une fonction militaire lui aussi. Le quartier général de l’armée populaire vietnamienne. Vous voyez? Ce site a toujours été un lieu d’exercice du pouvoir, même à l’époque coloniale ou durant la guerre du Vietnam. De là, vous apercevrez même l’édifice moderne de l’Assemblée nationale.

Pendant la période coloniale, les Français y ont bâti de nombreux édifices, notamment autour de la place Dan Tri. L’esplanade extérieure devant la porte principale était même un stade de football, et la rue de l’entrée s’appelait rue Victor Hugo. Si l’histoire contemporaine vous passionne, on trouve d’excellents travaux de recherche sur internet. Des photos d’archives des années 50, ou encore un déroulé de la journée du 9 mars 1945 où les soldats japonais ont pris d’assaut la citadelle de Thang Long tenue par les Français.

Les salles d’exposition très intéressantes (et climatisées!)

Tout d’abord, signalons qu’elles sont très bien conçues! L’organisation claire fait que l’on comprend mieux l’histoire de la citadelle, mais au-delà, l’histoire de Hanoï et du Vietnam.

Je vous recommande de consacrer du temps à l’exposition « Thang Long- Ha Noï, 1000 ans d’histoire enfouis ». Les explications sont très claires. De plus, une partie des artéfacts découverts lors des fouilles de la période 2002 à 2009 s’y trouve exposés, classés par période.

Ainsi, on voit clairement l’évolution de l’architecture et des ornements, en lien avec la succession des différentes dynasties. Sans oublier l’art et les objets du quotidien.

Enfin, au moment de ma dernière visite, j’ai admiré les objets d’une expo sur le motif du dragon, puis sur l’usage des blocs de bois sculptés sous la dynastie Nguyen. Une fois encrés, ils permettaient d’imprimer des textes littéraires ou historiques en caractères chinois ou vietnamiens. Très intéressant! Les expos temporaires ayant pour nature d’être renouvelées régulièrement, laissez-vous surprendre!

Que retenir de l’histoire de la citadelle de Hanoï?

Les espaces d’exposition sont riches, très riches! Sacré défi que de pouvoir retranscrire en quelques salles l’importance des événements qui se sont déroulés ici. La scénographie est également faite en français, quelle chance de pouvoir appréhender ces explications dans notre langue maternelle!

La naissance épique de la cité impériale de Thang Long

  • Tout d’abord, la période Daï La (8e au début du 10e siècle) est déjà riche! Grâce aux fouilles de la zone de Thang Long, on trouve de nombreux vestiges et objets datant de cette période. A cette époque, il y a déjà une citadelle chinoise bâtie ici et toute une vie qui s’organise autour.
  • 938: victoire de Ngo Quyen contre les armées chinoises. Voilà, c’est officiel, le Dai Viet est indépendant.
  • Printemps 1010: édit de l’empereur Ly Thai Tho promulguant la naissance de la nouvelle capitale du pays. 
  • Juillet 1010: Transfer de Hoa Lu vers la citadelle de Dai La. Cette dernière prend le nom de Thang Long « La ville du dragon qui s’envole ». L’ancêtre de Hanoï.

Expansion et démolitions au fil des siècles

Au fil des dynasties Ly, Tran et Lê, la « Cité capitale » se construit sur 18 hectares. En son sein, un espace particulier: la « Cité impériale » ou royale où vit la Cour. Enfin, au cœur de cet ensemble, la « Cité pourpre interdite » réservée au roi et à la reine.

  • Sur la période du 16è au 18è siècle, des élargissements mais aussi des destructions de la Cité.
  • 1789: la dynastie Tay Son est au pouvoir, le roi rebaptise Thang Long en Bac Thanh, « la Cité du Nord ».
  • 1805: Règne de la dynastie des Nguyen. L’empereur Gia Long ordonne la détruire la destruction de la cité royale bâtie par les Lê. Il décide de ceindre la citadelle d’une muraille à la Vauban. La Cour se déplace dans la ville de Phu Xuan (Hué), nouvelle capitale du pouvoir impérial. Un énorme déménagement puis que le roi ne souhaite conserver ici que les deux palais pour son séjour occasionnel au Nord. La citadelle est une place forte.
  • 1831: Bac Thanh devient Ha Noï! 
  • 1882: les Français sont maîtres de la citadelle.
  • 1897: Les Français font démanteler la citadelle et bâtissent des édifices pour l’administration militaire et un quartier urbain européen. Ils conservent essentiellement ce que l’on voit aujourd’hui: les portes sud et nord, les fondations du palais Kinh Thien et l’escalier, la tour du drapeau.
  • 9 mai 1945: attaque de la citadelle par les forces japonaises
  • 1967: construction du bâtiment D67 et du bunker. QG de l’armée populaire vietnamienne jusqu’à la fin de la guerre en 1975. 
  • 2002: les fouilles archéologiques ont été essentielles pour retracer le passé historique de la citadelle de Hanoï
  • 2010: classement au patrimoine mondial de l’UNESCO du secteur central de la citadelle impériale de Thang Long-Hanoï. 
  • 2012: ouverture du site au public.

Le site archéologique

La visite se poursuit par l’espace des fouilles archéologiques, de l’autre côté de la rue Hoang Dieu (le D sans barre se prononce comme un Z). Etre accompagné d’un guide facilitera vraiment la compréhension du site!

C’est vraiment grâce à cette partie que l’on comprend le travail colossal des archéologues et de leurs équipes pour comprendre l’histoire de la citadelle impériale de Thang Long. Nous avons sous nos yeux les différentes strates des constructions et démolitions successives!

Pour conclure sur la citadelle impériale de Hanoï

Il s’agit définitivement d’un endroit très agréable, au calme, bien conservé. Il ne reste plus beaucoup d’édifices, mais c’est bien la preuve du passé tumultueux de Thang Long et des multiples transformations que la citadelle a subies. L’exposition est très intéressante et les explications vraiment éclairantes.  A mes yeux, il n’y a pas à remettre en cause l’intérêt du site! Oui, la citadelle impériale de Hanoï vaut la peine d’être visitée. Mais cela dépendra plutôt du temps dont vous disposerez dans la ville car les sites d’intérêt son nombreux dans cette ville. Voilà pourquoi nous avons souhaité détailler une dizaine de ces sites majeurs! Nous espérons que cela vous aidera à faire votre choix en fonction de vos centres d’intérêt.

Infos pratiques sur la citadelle de Hanoï

La citadelle impériale de Thang Long- Hanoï

19C Hoang DIeu, quartier Ba Dinh, Hanoï

Site web: https://www.hoangthanhthanglong.vn/en/

Ouverture: de 8h à 17h tous les jours!

Le site archéologique de la cité impériale de Hanoï: juste en face, au 18 Hoang Dieu.

Une visite nocturne du site: https://www.hoangthanhthanglong.vn/en/information-on-the-night-tour-decoding-the-imperial-citadel-of-thang-long/3374

La carte de la Citadelle de Thang Long

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

WhatsApp On discute ?