Voyage hors des sentiers battus au Vietnam – équipements et hygiène

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Equipements sûrs et confortables.

Nous vous recommanderons toujours des hébergement soigneusement sélectionnés pour leur propreté et leurs équipements sûrs et confortables.

Suivant le périple que vous souhaitez ou que nous élaborons ensemble, il est peut-être prévu de séjourner chez l’habitant, dans les villages typiques des minorités. Peut-être vous posez-vous des questions sur les conditions d’hébergement et d’hygiène ? Dans ces maisons en bois, le meilleur accueil vous sera réservé ! Vos hôtes feront tout pour votre bien-être mais dans le cadre de leur mode de vie qu’il nous faudra respecter.

Pour la toilette:

Vous trouverez à l’extérieur de la maison des toilettes « assis », le plus souvent une douche et un lavabo. Cela dépend des villages, il faut parfois se laver à la rivière. C’est simple mais fonctionnel et propre. Apportez votre petite trousse avec votre nécessaire de toilette pour un meilleur confort. Une serviette de toilette fine peut vous être utile, celles que l’on trouve dans les magasins de sport, en tissus microfibre

Pour la nuit:

 Vous dormirez sur des matelas assez fins de type futon placés au sol, vous aurez les couvertures, moustiquaires  et oreillers pour dormir au mieux dans la grande pièce centrale de la maison ou une pièce attenante. Il est possible d’emporter avec vous un sac de couchage, léger pour la saison douce, plus épais pour les mois d’hiver où le froid est plus piquant en hiver dans le Nord du pays.

Préparez-vous à vous réveiller avec le soleil, et les bruits des animaux de la famille. C’est l’habitude des Vietnamiens de vivre en phase avec la lumière du jour. L’aube est aussi un moment unique pour découvrir des paysages incroyables, parfois encore baignés par les brumes matinales.

Si vous partez en trekking, vous saurez vous équiper de bâtons de marche (certains sont pliables), lampe frontale et chaussures fermées pour les sols escarpés des collines mais aussi une paire de tongues ou sandales pour la détente le soir. Elles sont faciles à retirer si l’on doit se déchausser avant d’entrer dans une maison. Prévoyez plusieurs paires de chaussettes.

A la saison des pluies:

Il faudra s’équiper d’un vêtement étanche (poncho) qui vous couvrira et gardera vos vêtements au sec. Emportez aussi une protection pour le sac à dos, pour vos appareils photo et téléphones. Il est toujours bon de prévoir des sacs plastiques zippés pour les éléments sensibles à l’humidité comme les papiers, les cartes mémoire…

Les repas:

Les repas seront concoctés par les familles, vous pourrez assister aux préparatifs : tout est frais, préparé avec soin dans l’esprit d’une cuisine familiale. Vous trouverez une ribambelle de plats et d’accompagnements autour d’un délicieux bouillon et de riz. Entraînez-vous au maniement des baguettes mais rassurez-vous, nous ne vous laisserons pas en difficulté ! Mais le repas partagé est aussi l’occasion de rire des maladresses, de chanter, d’échanger sur les modes de vie grâce à votre interprète Capannam.

Si vous partez pour un long trekking, du fait du changement de flore intestinale, vous pouvez être victime de « tourista », demandez à votre médecin un anti-diarrhéique adapté et prévoyez un rouleau de papier, éventuellement un petit paquet de lingettes et quelques mini sacs-poubelles : il faudra évidemment tout faire pour ne pas polluer l’environnement préservé que vous traverserez.

Pour limiter ces désagréments, buvez souvent et uniquement des boissons embouteillées et scellées sans glaçon, des boissons chaudes et jamais l’eau du robinet si elle n’est pas bouillie. Lavez-vous les dents aussi avec de l’eau en bouteille. Privilégiez les repas suffisamment cuits, n’abusez pas des herbes aromatiques fraîches, crudités, fruits crus non pelés. Oui, nous savons, c’est tellement tentant ! Mais c’est souvent par là que se fait l’infection. En cas de doute, au restaurant, votre guide pourra toujours demander que tout soit bien rincé à l’eau potable et les légumes/fruits désinfectés.

Et la nourriture faite dans la rue?

Cela me direz-vous ? Difficile d’y résister, c’est souvent excellent ! Et à la différence d’un restaurant « en dur », vous voyez les ingrédients, tout est fait devant vous, vous êtes à même d’apprécier le degré d’hygiène, le mode de cuisson, la fraîcheur des ingrédients. Sachez que les Vietnamiens sont très à cheval sur l’hygiène : s’ils sont nombreux à un stand, c’est qu’a priori la qualité des cuisiniers et de leurs plats a été éprouvée. Pensez à bien faire cuire la viande, évitez les fruits de mer. N’hésitez pas à demander conseil à votre guide et à vous laisser tenter par des dégustations au débotté !

Lisez: L’obtention de visa pour la préparation du voyage et vous voilà fin prêts pour un incroyable séjour au Vietnam !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp On discute ?