Mu cang Chai, où rizières en terrasse et ethnies cohabitent

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Parcourir le district de Mu Cang Chai et ses rizières.

Et si vous évitiez Sapa et ses hors des de touristes pour un coin un peu plus reculé mais rarement visité au Sud de Sapa : Mu Cang Chai et ses rizières à perte de vue !

C’est de toute beauté, l’essence même de la splendeur des paysages d’Asie du Sud-Est. Une destination pour laquelle il est recommandé d’être accompagné d’un guide francophone pour entrer en contact avec les minorités ethniques, trouver les hébergements selon vos critères et vous déplacer sans encombre.

Un grand bol de nature et d’air frais dans cette province du Nord-Ouest du Vietnam, hors des sentiers battus, c’est là que sont pris les plus beaux clichés de cultures en terrasses, vous en trouverez quelques-unes en navigant sur notre site…avant de pouvoir réaliser les vôtres !

>> Ne pas rater l’article sur le géoparc de Hagiang: Hagiang et son plateau karstique

Que faire et que visiter dans le district de Mu Cang Chai ?

Visiter les villages autour de Mu Cang Chai : le village Hmong de Mo De par exemple, ou celui de Om Koum, très préservés. Attention, les habitants de cette région n’apprécient pas d’être photographiés, n’hésitez pas à demander à votre guide de faire l’intermédiaire pour avoir leur accord. Les enfants sont bien moins réticents.

Trekking autour de Mu Cang Chai et ses rizières : une activité hors des sentiers battus pour s’immerger dans la nature, découvrir les modes de cultures, les habitudes de vie des minorités ethniques. On peut marcher des kilomètres en ne croisant que des gens du coin vaquant à leurs occupations ! De belles occasions de rencontres et d’échanges !

Parcourir « la route des photographes » entre Mu Cang Chai et Sapa, pourquoi pas en deux roues, pour pouvoir faire autant d’arrêts que vous le souhaitez, admirer et immortaliser les paysages sublimes qui s’offrent à vous, notamment à Tu Le et La Pan tan. Une centaine de kilomètres si vous allez jusqu’à Sapa.

Où dormir dans le secteur de Mu Cang Chai et ses rizières ?

Les possibilités de logement sont assez restreintes car la zone est peu touristique, malgré le réel intérêt qu’elle présente. A Mu Cang Chai, un hôtel sans grand charme peut vous accueillir. Préférez-lui des maisons d’hôtes plus traditionnelles, elles sont accueillantes et économiques.

Il est possible de demander à voir les chambres et sanitaires avant de vous décider…Vous pouvez également solliciter une agence de tourisme locale qui se chargera pour vous de réserver des logements en accord avec vos souhaits dans la région de Mu Cang Chai et ses rizières.

A quelle saison visiter Mu Cang Chai et ses rizières ?

La saison des récoltes de riz s’étend surtout entre septembre et octobre, mais dès le mois d’avril, on commence à récolter, c’est la bonne période pour venir admirer cette « capitale » de la culture du riz en terrasse ! Mais il n’est pas indispensable de tout miser sur la récolte du riz, les paysages et la découverte des modes de vie sont très intéressants de toute façon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp On discute ?