Bo bun (bún bò nam bộ): la véritable recette en 5 étapes

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Table des matières

La recette du bo bun, ça vous intéresse?

Lorsque l’on est en manque de voyages, concocter un petit plat exotique peut nous réconforter. Quel plaisir de retrouver des saveurs évocatrices, on ferme les yeux et comme par magie, nous voilà transportés dans le vieux quartier d’Hanoi… Nous vous invitons virtuellement à préparer avec nous un délicieux bo bun!

Quelle est l’origine du bo bun ?

Le bo bun enthousiasme les Français depuis quelques temps, au point de donner son nom à des restaurants asiatiques. Il surfe sur la vague de la tendance street food et de l’accroissement de la livraison à domicile ou sur le lieu de travail: ce plat unique est complet, facile à emporter. Et évidemment, c’est délicieux! Mais d’où vient ce plat, exactement?

Bun thit bo xao
Bún bò nam bộ

Comment se prononce « bo bun » ?

En vietnamien, c’est un [o] ouvert. Pas comme « beau », mais plutôt comme le début du mot « bol ». La bouche est plus ouverte. Ceci signifie « viande de bœuf ».

Quant à « bun », cela se prononce « boune » et désigne les fines nouilles de riz blanches.

Il s’agit donc d’un plat à base de vermicelles et de lamelles de bœuf marinées à la citronnelle. Mais attention, ici, on désigne ce plat dans l’autre sens: « bún bò »!bún bò nam bộ

Où manger ce plat au Vietnam?

A vrai dire, il ne s’agit pas d’un plat particulièrement populaire au Vietnam. Comparé à la liste des innombrables et savoureuses recettes élaborées de ce pays, le bo bun semble très simple, comme un plat que l’on sert dans le cadre familial.

Cependant, dans le vieux quartier de Hanoi, quelques restaurants en proposent, certainement grâce à la réelle demande qui existe parmi nos visiteurs de l’espace francophone. On le connaît sous l’appellation de « bún bò nam bộ« . Il est aussi désigné comme « bun thit bo xao » (vermicelles au bœuf frit) au Vietnam.

Je dois vous préciser que bon nombre de nos visiteurs n’imaginent pas à quel point la cuisine vietnamienne est hyper riche, raffinée et parfumée. Séjourner au Vietnam est une occasion unique de déguster des spécialités toutes plus savoureuses et différentes les unes des autres!

Bun thit bo xao
Bún thịt bò xào (vermicelles au bœuf frit)

Et le bun bo Hue?

Attention, demandez un bún bò à un Vietnamien et il pensera automatiquement au « bún bò Huế« , une véritable spécialité originaire de la charmante ville impériale de Hue, au Centre Nord du pays. Il s’agit en fait d’une soupe, les ingrédients sont arrosés d’un incroyable bouillon, tellement parfumé, quel délice! C’est assez relevé, je vous préviens!

bun bo hue
Bún bò Huế (bún Huế)

Evidemment, je ne peux que vous recommander de tester le bun bo Hue! Il est tellement populaire au Vietnam que nous lui consacrons un article à part entière.

Retenez que si vous demandez un « bun bo », les habitants vous indiqueront un restaurant de bun bo Hue. Vous ne serez pas déçu du plat, mais cela sera très différent d’un bo bun!

Quels sont les ingrédients du bo bun?

Des ingrédients sains et frais, avant tout!

Le bo bun est un plat plébiscité parce qu’il est non seulement délicieux, mais aussi équilibré sur le plan nutritionnel. La recette du bo bun est simple à réaliser! Les vermicelles de riz cuits à l’eau, les crudités et la viande revenue rapidement à la poêle ou au wok, la salade et les herbes fraîches, la sauce à base de nước mắm: l’ensemble est frais, digeste, mais aussi gourmand.

On dirait bien que ce plat est parfaitement adapté aux goûts et attentes de la population française. Cela fonctionne si bien que le bo bun est à présent un incontournable de la cuisine asiatique en France depuis une bonne décennie! Et la petite touche qui le confirme: l’ajout de nems, dont les Français raffolent également.

La liste des courses pour réaliser la recette du bo bun

Voici les ingrédients à rassembler pour réaliser vous-même la recette du bo bun. Il vous faudra, pour 4 larges bols de bo bun:

  • 200 g de vermicelles de riz cuits. A moduler selon l’appétit des convives! Mais pour l’équilibre du plat, c’est largement suffisant. Si vous les achetez dans un commerce asiatique, il est écrit « bun gao » sur l’emballage.

Pour préparer le bœuf mariné:

  • 150g de bœuf par personne. De la tende de tranche, par exemple. 
  • Une tige de citronnelle fraîche que vous trouverez facilement dans les épiceries asiatiques, mais aussi dans les enseignes spécialisées dans les produits frais.
  • De l’ail frais, prévoyez deux ou trois gousses.
  • Du sel, du sucre, de la sauce nuoc mam, cette sauce de poisson fermenté est indispensable!
  • De l’huile végétale.
  • Un oignon pour y faire revenir la viande au moment de servir. Il ne va pas dans la marinade.

Les crudités et aromates:

  • 3 carottes moyennes fraîchement râpées.
  • Une laitue bien croquante (l’iceberg convient aussi).
  • Un concombre coupé en fins bâtonnets, c’est plus agréable.
  • Des feuilles de menthe fraîche. Si vous allez dans un commerce asiatique, vous trouverez d’autres herbes que l’on sert avec ce type de plats, comme le polygonum.
  • Les pousses de soja ou haricot mungo sont les bienvenues!
  • Une poignée de cacahuètes grillées: on les fait torréfier à la poêle et l’on retire la peau rouge si cela n’a pas été fait. Enfin, on les concasse grossièrement. Ce sera la touche finale de cette recette, mais vous pouvez la remplacer par une grosse pincée d’échalotes frites.

Et voilà! Pas de nems coupées en petits tronçons dans notre recette vietnamienne, mais on sait bien que vous aurez du mal à vous empêcher d’en rajouter, ah…la gourmandise…

La sauce nước chấm, un élément essentiel!

La sauce nước chấm viendra arroser votre bò bún et révéler ses saveurs. Elle se compose de:

  • Sauce nướcc mắm
  • sucre
  • ail
  • piment (si c’est votre goût)
  • vinaigre de riz (on peut le remplacer par un citron vert pressé)
  • un peu de carottes râpées
  • eau

Les proportions sont: 5 fois plus d’eau que de nuoc mam. Donc 2 cuillères à soupe de nuoc mam, puis 2 cuillères à soupe de vinaigre de riz pour 10 cuillerées d’eau.

On peut la préparer un peu en avance pour que les saveurs aient le temps de se mélanger et s’imprégner les unes des autres. S’il en reste, elle se conserve facilement dans une petite boîte hermétique au frigo. Comme une vinaigrette!Bo bun avec sauce

Comment préparer un bo bun en 5 étapes?

A présent, tous les ingrédients sont réunis pour cette recette! Vous allez voir que la confection ne présente aucune difficulté particulière! Comme dans de nombreux plats vietnamiens, le secret réside dans l’assemblage de produits frais, de qualité, relevés par des aromates et épices complémentaires.

Voici les 5 étapes principales qui vous permettront de réaliser un bo bun savoureux et rapide à préparer.

Réhydrater et cuire les vermicelles

Placez les blocs de vermicelles crus dans de l’eau bien chaude durant 5 minutes environ. Egouttez puis laissez refroidir Ils resteront froids pour cette recette.

Vérifiez les instructions de cuisson sur l’emballage, cela peut varier selon les marques et contrôlez qu’ils soient parfaitement souples avant de les égoutter .

Faire mariner le bœuf

Prenez la pièce de viande et détaillez-la en lamelles assez fines. Leur taille correspond à une petite bouchée, on ne doit pas avoir à couper le morceau lorsqu’on déguste le plat. 

 Une suggestion de morceaux qui fonctionnent bien avec cette préparation: le cœur de rumsteck, la tende de tranche, la poire. Dans les restaurants français, on sert parfois de la bavette ou des morceaux plus nobles, mais c’est un plat populaire qui ne nécessite pas de morceau noble comme le filet. D’autant plus qu’il sera mariné.

Placez la viande tranchée dans un sachet de congélation avec zip. Ajoutez l’ail pressé, le sel, le sucre, le nuoc mam et l’huile. N’oubliez pas les tronçons de citronnelle fraîche! Refermez le sachet et laissez la magie opérer…N’hésitez pas à malaxer le sachet de temps en temps durant les prochaines minutes.

Préparez l’oignon coupé en lamelles avec lesquelles vous ferez rapidement revenir la viande une fois qu’elle aura bien mariné.

Préparer les crudités

En attendant que la viande s’imprègne bien de citronnelle, lavez et râpez les carottes. Gardez-en un peu pour la sauce. Détaillez le concombre en julienne ou spaghettis. N’oubliez pas qu’il faudra les saisir avec les baguettes! Les formes longues et fines conviennent bien. Les fines rondelles aussi.

Lavez bien la salade et les herbes aromatiques. Les pousses de soja sont parfois prêtes à l’emploi, vous les trouverez aisément dans les commerces, au rayon fruits et légumes ou près des sachets de salades. Émincez la salade. Réservez tout ceci jusqu’au moment du montage.

Au tour de la sauce!

Le bœuf marine tranquillement…les légumes sont taillés: le moment est venu de préparer la sauce qui assaisonnera les vermicelles de riz et les crudités.

Dans un bol, versez deux cuillères à soupe de nuoc mam, de jus de citron vert (ou vinaigre de riz), une cuillerée de sucre en poudre, le sel, le poivre. On dilue avec 8 à 10 cuillères à soupe d’eau. Vous pouvez ajouter une grosse pincée de carottes râpées à la sauce, ainsi que 5 ou 6 tronçons de petits piments rouges frais comme nous le faisons ici au Vietnam, en étant bien prudent. Cela doit rester léger. 

N’oubliez pas que l’un des secrets de la cuisine vietnamienne est l’équilibre entre les saveurs! L’assaisonnement ne doit pas l’emporter sur le goût des aliments eux-mêmes, mais juste le mettre en valeur, le parfumer.

Goûtez votre sauce, elle doit être assez diluée, mais si c’est fade, rectifiez tant que nécessaire à votre goût.

L’assemblage et le dressage final

On prépare un bol de bo bun par personne. Au fond du récipient, disposez deux poignées de vermicelles froids. 

Par dessus, placez un peu de salade émincée, les carottes et concombres râpés.

Vous pouvez verser un peu de sauce à ce moment ou laisser chacun se servir plus tard, à sa convenance.

Enfin, les lamelles de bœuf marinées revenues rapidement à feu vif, avec des oignons! Elles chapeautent l’ensemble sans le dominer puisque le “bo” est l’accompagnement du “bun”! Il faudra diminuer la portion de viande si vous ajoutez des nems.

La touche finale: saupoudrer de cacahuètes concassées et / ou d’un peu d’échalotes frites. 

Décorez avec un quartier de citron vert et des herbes aromatiques ci et là pour une touche de fraîcheur. Les feuilles de menthe ou la coriandre par exemple!

Bon appétit!

Bún thịt xào
Bún thịt heo xào (vermicelles au porc frit)

Comment réchauffer un bo bun?

Si vous achetez un bo bun à emporter, à manger plus tard, vous le placez au frigo. Au moment de le consommer, la question “comment réchauffer ce plat” se pose, car il se compose d’éléments froids et chauds.

Entre nous, c’est aussi très bon froid, mais on apprécie d’avoir quelque chose de chaud dans le ventre après une bonne journée de travail.

Il n’y a pas d’autres options que de séparer les crudités du reste, puis passer rapidement au micro-ondes. Si vous avez des nems, retirez-les aussi et hop, au four, à 180°C. Le micro-ondes va les ramollir, ce n’est pas très agréable.

N’ajoutez la sauce qu’au moment de déguster.

Il faudrait consommer votre plat le jour même car le lendemain, les crudités déjà émincées auront vraiment perdu de leur fraîcheur.

Pour conclure sur cette recette

Si vous aussi, vous êtes fan du bo bun, du parfum atypique de la sauce nuoc mam, de la fraîcheur des crudités associée à cette viande de bœuf marinée, nul doute que vous apprécierez des centaines de spécialités ici au Vietnam!

Lorsque nous demandons à nos voyageurs ce qu’ils ont le plus apprécié au Vietnam, la cuisine vietnamienne arrive toujours dans les premiers éléments cités! C’est une expérience à part entière qui laisse d’excellents souvenirs.

Voilà pourquoi, lorsque nous guidons nos voyageurs francophones, nous faisons en sorte d’inclure la découverte des produits au marché, de parler des techniques de culture, récolte, transformation, et même de vous proposer de participer à la préparation du repas lorsque vous séjournez en maison d’hôtes, par exemple!

Les articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WhatsApp On discute ?